LES EPREUVES

Ces épreuves ne se dérouleront pas obligatoirement courues à bon vent mais les juges s'efforceront de mettre tous les chiens dans les mêmes conditions de travail.

Chaque concours comportera au minimum 6 chiens inscrits au catalogue et au maximum 12

Le nombre de chiens maximum par journée sera défini par l'organisateur, en fonction de ses possibilités, avec l'accord de la Commission Travail,  il sera indiqué au calendrier.

Chaque juge prendra au minimum 2 chiens, maximum 4 à la fois en fonction du terrain par battue. Une distance de 5 mètre minimum séparera les chiens et 50 mètres entre 2 concours,

Les chiens seront servis par des tireurs désignés par les organisateurs. Ils seront placés, par le juge le plus souvent à la vue des chiens. Aucun coup de fusil ne sera toléré après l'annonce de la fin de la battue.

Le chien devra être calme et intéressé pendant la battue. Il fera preuve de marking, le juge devant exploiter cette qualité.

Chaque chien devra rechercher dans le style de sa race. L'allure devra être énergique et soutenue en tenant bien compte de la nature du terrain, le chien devant toujours rester en contact avec son conducteur.

La recherche sera réglée suivant l'épaisseur du couvert et la nature du terrain, elle doit être active, intelligente, méthodique, prouvant son marking et ses qualités de nez.

Le terrain devra être complètement exploré et le fait de passer tout gibier sera compté pour une faute majeure.

Le chien devra se montrer obéissant, rester constamment dans la main de son conducteur.

Il ne devra jamais être toléré qu'un conducteur gêne d'une manière abusive de la voix ou du sifflet quiconque.

Une présentation sobre sera particulièrement appréciée. Si un coup de fusil abîme une pièce de gibier au point d'excuser un refus de rapport, le jury pourra provoquer un deuxième essai de rapport avec un gibier sain et frais.

Il sera demandé à chaque chien d'effectuer au minimum deux rapports. II doit travailler avec la volonté de plaire.

SUITE
PRECEDENT
ACCUEIL